publications.jpg

|

Résumé "Gentrification vs. place marchande"

Martin Rosenfeld et Mathieu Van Criekingen

Gentrification vs. place marchande. Présent et devenir d’une centralité commerciale euro-africaine d’exportation de véhicules d’occasion

Résumé

Le quartier Heyvaert à Bruxelles abrite une centralité économique forte: il fonctionne depuis la fin des années 1980 comme une place marchande majeure dans le commerce d’exportation de voitures d’occasion d’Europe vers l’Afrique de l’Ouest. Jusqu’à présent, la présence de cette centralité inscrite, comme d’autres, dans les circuits d’une « mondialisation par le bas » a fait obstacle à la gentrification de cette partie de la ville et permis le maintien d’ancrages populaires. Depuis quelques années, néanmoins, à mesure que l’approche des politiques de rénovation urbaine se transforme, les points de vue des autorités publiques et des acteurs dominants de la place marchande paraissent se rapprocher, dessinant d’autres perspectives pour le devenir du quartier. L’histoire récente du quartier Heyvaert est ainsi révélatrice d’évolutions et de tensions qui dépassent la singularité de ce quartier populaire.

Mots-clés:

place marchande, quartier populaire, gentrification, rénovation urbaine, Bruxelles

Martin Rosenfeld
Post-doctorant au African Studies Centre, Université d’Oxford
Chercheur associé au GERME, Université Libre de Bruxelles
martin.rosenfeld(at)ulb.ac.be

Mathieu Van Criekingen
Département Géosciences, Environnement, Société - Filière Géographie
Université Libre de Bruxelles
mvancrie(at)ulb.ac.be

Article complet (.pdf)