patrimoine-oral05.jpg

|

La Ducasse de Messines

N° de référence du dossier : Reconnaissance n° 19
Dossier examiné le 28 mai 2009 par la Commission du Patrimoine oral et immatériel
Reconnu depuis le 19 mai 2010 par la Ministre de la Culture en tant que Chef-d’œuvre du Patrimoine oral et immatériel
Inventaire mis à jour le 15 septembre 2016




1. ASPECTS PRATIQUES


a.    Nom de l’élément : Ducasse de Messines


b.    Localisation géographique : Quartier de Messines à Mons (entre la Rue Bertaimont, l'Avenue Jean d'Avesnes et la Place des Martyrs).


c.    Communauté concernée (groupes ou individus) : Les membres de l’asbl Patrimoine et Traditions de Messines, les habitants du quartier de Messines et les montois.


d.    Société ou groupe responsable : Patrimoine et Traditions de Messines asbl.


e.    Personne(s) de contact : Michel Lepomme, Conservateur du Patrimoine et des Traditions asbl- Chaussée de Roeulx, 365 - 7000 Mons.



2. HISTORIQUE  


Apports patrimoniaux

La Ducasse de Messines a pour origine une manifestation religieuse qui fit affluer les montois et leurs voisins en l'église paroissiale de Saint Nicolas du faubourg de Bertaimont à partir de 1620, date de la première mention d'archives. Il s'agissait d'un grand rassemblement de personnes venues en pèlerinage à Notre-Dame (éthymologiquement, "Ducasse" vient de "Dédicace").

Au début du XVIIe siècle, un petit tableau représentant la sainte Vierge est déposé dans une petite chapelle sise dans le cimetière qui entoure l'église. Bien vite, ce lieu devient un endroit de pèlerinage très important. Des miracles sont constatés dès 1620. Il est décidé de placer le tableau sur le Maître-autel en août 1622. Au milieu des boutiques d'images pieuses et de succades, les carioles et baudets amenaient les malades et clopinards le 2 juillet de chaque année. Les réjouissances commencent alors. Ce sont les prémisses de la Ducasse.

En 1668, une nouvelle église est construite près de la rue de Bertaimont, avec les matériaux de l'ancien édifice. La kermesse va donc se déplacer vers la ville, mais se situera seulement dans et autour de l'église.

En 1771, la date de pèlerinage change. Elle passe du 2 juillet au 25 mars, qui est alors fête chômée. Les habitants du quartier considéraient ce jour comme leur fête patronale; elle devint au XVIIIe siècle l'une des plus populaires de la ville. Momentanément supprimée pendant la Révolution française, la Ducasse de Messines reparut avec le rétablissement du culte public, mais dans l'église des Récollets (celle d'aujourd'hui), la précédente ayant été démolie.

Petit à petit, le pèlerinage perd de sa ferveur, mais les réjouissances extérieures se développent. D'abords installés dans l'église, les marchands d'objets religieux et les quelques étals de fleurs sortent sur le parvis. Puis ils se mettront tout le long de la rue de Bertaimont, jusqu'à prendre aujourd'hui les rues avoisinantes. Dans la première moitié du XIXe siècle, outre les quarantaines, damas, auricules, violettes, camélias, aïttes (jonquilles), on voit apparaître des petits objets qui font la joie des enfants: le rossignol, le moulin de carton, le saudart, le wa-wa, la gayole.

Les divertissements deviennent nombreux. Des bals sont donnés, des concerts sont organisés. Un concours de fleurs voit le jour parmi les marchands de fleurs qui viennent de plus en plus loin. Les activités culturelles se développent également. Les deux guerres mondiales n'empêchent pas les réjouissances. Dès mars 1946, la fête populaire reprend vigueur. Au fil des éditions, le programme s'étoffe. Les activités se déroulent tant dans la rue que dans les cafés (beaucoup plus nombreux à l'époque). Depuis les années 80, un chapiteau dans lequel se déroulent spectacles et concours est installé. En 1989, un cortège de géants est introduit.

3. SITUATION ACTUELLE

a.    Décrire l’élément actuel dans son ensemble (avec ses différentes composantes).

La Ducasse de Messines est à l’origine un pèlerinage auquel est venu s’ajouter de nombreuses attractions et festivités. L’aspect religieux est actuellement réduit.
Elle se déroule le week-end le plus proche du 25 mars sur deux journées :
La samedi : la procession religieuse, le cortège inaugural avec les géants, le concours du plus beau bouquet de fleurs pour les enfants, le lever du drapeau et l’intronisation du citoyen et des membres d’honneur.
Le dimanche : le marché aux fleurs, le stand des objets folkloriques.

Les objets du Folklore
Ces objets sont le souvenir de jouets autrefois fabriqués par des Messinois au chômage pendant l'hiver. Ils les vendaient pendant la ducasse et s'assuraient ainsi un petit revenu complémentaire. Ils sont aujourd'hui mis en vente le dimanche de la Ducasse, au cœur du marché.

  • Moulin: Ossature d'osier et de bambou recouverte de papier coloré, agrémenté de petites ailettes (jadis fabriquées avec des cartes à jouer) qui tournent au vent.
  • Gayole: Petite cage de bois contenant un oiseau stylisé. Cet objet rappelle les cages à pinson qui jadis étaient suspendues très haut sur les façades des maisons afin que les prédateurs ne puissent les atteindre.
  • Wa-wa: Petite boîte cylindrique en carton fermée d'un seul côté, recouverte de papier peint et relié à un bâton par une ficelle. En faisant tourner la boîte autour du bâton, on produit un son sembl able à l'aboiement d'un chien.
  • Sôdart: Petit soldat de bois sculpté à la main, habillé de différents uniformes des régiments casernés à Mons.
  • Rossignol: Petite poterie creuse en terre cuite, percée de 6 trous et munie d'un bec, et remplie d'eau. En soufflant par le bec, on produit une mélodie similaire au chant du rossignol. Il s'agit d'un produit de la petite industrie de terre plastique de Sirault, Baudour et Stambruges.


Les géants
Les géants ont été introduits en 1989. C’est dans la tradition des anciennes marionnettes montoises du Bétième créées par Auguste Dubuisson transformées ensuite par Arthur Lossignol que le couple typique : Lalie Lariguette et Batisse Lariflart ont été conçus. Par la suite, leurs enfants : Biloute et Trinette ont été créés.
Le samedi, les géants dansent dans le cortège d’inauguration et le dimanche, ils arpentent le marché aux fleurs. Comme le veut la tradition, Batisse offre à Lalie une belle potée d'azalées. Ils achètent aussi les indispensables accessoire: une gayole pour lui, un wa-wa pour Biloute et un bouquet d'aïttes pour Trinette.
Le groupe qui les accompagne a été baptisé "Les Grands Dépindeux d'Gayole", en souvenir de ces oiseleurs qui, on le suppose, étaient très grands puisqu'ils suspendaient leurs gayoles très haut, pour éviter les vols et les animaux.

b.    La reconnaissance entre dans quel(s) domaine(s) du POI ?  A spécifier.

Les pratiques sociales, rituels et événements festifs


c.    L’élément est-il toujours bien vivace ?  Comment est-il transmis aujourd’hui ? Quelles sont les actions entreprises pour garantir la viabilité de l’élément et sa transmission ?


La Ducasse fêtera son 400ème anniversaire en 2020.
Elle a toujours eu lieu le week-end le plus proche du 25 mars chaque année.
Les participants à la Ducasse sont les membres de l'asbl Patrimoine et Traditions de messines, les porteurs de géants appelés "Grans Dépindeux d'gayole" qui sont membres de l’asbl, les autorités communales et des bénévoles.
Les membres de l’asbl inscrivent dans un livre d’or, qui existe depuis 1963, tout ce que ce passe chaque année : les intronisations de membres et citoyens d’honneur, les noms des membres, les relations des festivités, etc.
Les traditions se transmettent également de manière orale entre les nouveaux et les anciens membres.
En 2016, l’asbl comptait plus de 50 membres parmi lesquels se trouvaient de nombreux jeunes et des familles.
Un musée ethnographique sur la Ducasse de Messines permet de conserver une partie du patrimoine local. Il offre aux visiteurs diverses évocations de commerces locaux, du folklore, des jeux tels que le jeu de bouloir, tir à l'arc, crossage, mais aussi affiches, photos, gravures, objets de la vie courante et de métiers qui avaient pignon sur rue dans le quartier de Messines; On peut y voir des évocations de pharmacie, épicerie, tabac, coiffeur, menuisier, cordonnier, marchand de vin, mercerie, boucherie. Certaines vitrines sont consacrées au folklore propre à la Ducasse avec les objets folkloriques uniques (rossignols, wa-wa, gayoles, sôdarts...) qui datent du 19ème au 21ème siècle. Le musée se trouve au 1er étage d'un bâtiment classé appelé Bains Douches sis sur le quartier de Messines. Il peut se visiter toute l’année sur rdv.

d.    Expliquer si l’élément en question est menacé de disparition et indiquer les actions entreprises pour une sauvegarde.

Actuellement, il n'y a aucune menace pesant sur la Ducasse. La Ville de Mons et ses services collaborent parfaitement avec l'asbl. Le pèlerinage à Notre dame de Messines est toujours suivi.
Le nombre de membres de l’asbl reste stable depuis de nombreuses années. De nombreux jeunes font partie de l’asbl et pensent prendre le relais de leurs ainés.
Le public fréquentant la Ducasse provient pour la majorité de la région mais aussi de toute la Belgique, de France, des Pays-Bas et via le Shape, avec des Américains, Allemands, Anglais, Espagnols...


e.    Analyser les aspects sociologiques, humains et matériels.  Qui sont les détenteurs, praticiens de l’élément ?  Faire apparaître le caractère emblématique pour la communauté concernée (sentiment d’identité, d’appartenance, de continuité).


Pour les habitants de Mons, la Ducasse est la première manifestation officielle de l’année. Elle symbolise pour eux le retour du printemps.
La Ducasse folklorique de Messines est aujourd'hui comme une histoire d'amour entre trois factions: la partie religieuse avec le pèlerinage, la partie profane avec la fête populaire, et une poignée de bénévoles qui tiennent à conserver le patrimoine.
La Ducasse de Messines reste un événement festif qui a conservé toute son importance dans la vie de ce quartier de la ville de Mons et qui constitue incontestablement une expression collective exprimant la cohésion des habitants de ce quartier.
Bien que relativement récents, les géants se sont parfaitement intégrés dans le cortège de la ducasse dont ils sont devenus des figures emblématiques et identitaires.


f.    Si possible, situer l’élément dans une perspective régionale, nationale et/ou internationale (comparaisons, ouvertures, relations).

Les géants de la Ducasse de Messines participent à des festivités en Belgique ou à l’étranger.
Ils sont devenus l’occasion d’échanges avec d’autres villes possédant également des géants dont des représentants sont invités à la ducasse. Ces géants locaux représentent aussi le Quartier de Messines et la Ville de Mons à l’étranger. Ils ont notamment participé aux fêtes organisés à l’occasion du 400ème anniversaire de la Fondation du Québec en 2008.
Manneken Pis possède un costume du géant "Biloute".


g.    Montrer que l’élément est conforme aux droits de l’Homme, aux respects mutuels et à la législation en vigueur en FWB.

La Ducasse est ouverte à tous, sans distinction.


h.    Comment l’élément intègre-t-il son rôle socio-culturel ?

- Dialogue intergénérationnel

- Dialogue multiculturel

- Développement durable (environnement, santé, économie inclusive, etc.)

- Diversité et créativité humaine


L’action bénévole de l’asbl Patrimoine et Traditions de Messines œuvre au maintien des usages et encourage, par son action, à la sauvegarde des éléments significatifs de cette fête populaire. Les membres sont de générations différentes. Les anciens membres sont également toujours en contact avec les actuels.
Les participants à la Ducasse sont essentiellement des montois mais elle attire également des touristes belges ou étrangers.
La Ducasse a évolué avec son temps, mais les éléments récents introduits, les géants, se sont parfaitement intégrés et sont désormais reconnus par la communauté comme des éléments représentatifs du quartier.
Les aspects spécifiques à la Ducasse de Messines comportent notamment la fabrication et la vente d’objets artisanaux (jouets), la gastronomie populaire, le marché aux fleurs…
On y déguste également une spécialité « el tarte à l’querette », usage remis en vigueur par les pâtissiers de la région sous la forme actuelle d’une tarte au flan.
Des spectacles de marionnettes traditionnelles mettant en scène les géants se déroulent également à l’occasion de la ducasse.


i.    Qu’est ce que la reconnaissance en tant que Chef d’œuvre du Patrimoine oral et immatériel de la Fédération Wallonie-Bruxelles a apporté à l’élément ?

Cette reconnaissance a permis de faire connaître un patrimoine qui était avant tout régional.
La Ducasse est maintenant reconnue en Belgique et même à l’étranger. Le public s’est davantage diversifié.


4. DOCUMENTATION ANNEXE


- Références bibliographiques

- Autres documents : copie d’études, site internet, autres :
http://www.mons.be/culture/folklore/ducasse-de-messines


https://www.facebook.com/groups/921575027932693/?fref=ts